Qu’est ce que ATRIA (French)

caption for the image 2

Images: Anthony Marco

 

Co-Fondatrice ATRIA
Aline a plus de 15 ans d’expérience dans le développement de projets innovants. Elle a été Directeur du Business Development de projets New Media à TF1 avant de rejoindre Bernard Spitz Conseil, société de conseil destinée à accompagner les Dirigeants de Grand Groupes dans leur transition numérique, où elle a été Directrice Générale Déléguée. A partir de 2009, elle a aidé des PME innovantes à se développer à l’étranger, principalement en Europe, aux USA, en Afrique et en Inde. Elle a participé au développement international de dizaines d’entrepreneurs, d’intrapreneurs et de chefs d’entreprises. Elle est désormais la co-fondatrice de ATRIA, un accélérateur de projets et une communauté de confiance regroupant plusieurs centaines de leaders dans le monde entier. Elle est diplômée de l’ESSEC (Grande Ecole) et de Harvard Business School (PLD). Elle est membre du Conseil d’Administration de ESSEC Alumni. Elle est membre des amis d’Efficience, le principal réseau d’affaires entre la Diaspora Africaine française et l’Afrique.

Co-Fondateur d’ATRIA
Avant de fonder ATRIA, Charles a passé 10 ans aux cotes des acteurs les plus audacieux de l’immobilier et de l’architecture, sur un large éventail de projets innovants et intervenant sur le financement immobilier et la gestion de projets d’architecture. Charles a commencé sa carrière en tant qu’architecte, travaillant en gestion et conception de projet pour 3 des plus grandes signatures de l’architecture (Rem Koolhaas, Norman Foster et David Chipperfield) sur des projets de bureaux, d’hôtels, d’écoles et de logements. Suivant un Masters en immobilier, Charles passera 3 années à travailler à Paris sur le montage financier d’un projet mixte de 260,000 m2 pour les plus hautes tours d’Europe. Le projet comprend des appartements haut de gamme, un hôtel 5 étoiles de luxe, un centre commercial et des bureaux. Le budget de ce projet dépasse les 2 milliards d’euros. Charles est diplômé de Columbia University à NY, et de l’Architectural Association à Londres

 

ATRIA: Une entreprise privée assurant la promotion de Paris en tant que métropole de l’innovation et du développement de projets.

Au jour d’aujourd’hui, Paris n’a jamais été aussi florissante en termes d’idées, d’initiatives et d’innovations, toutes portées par une communauté grandissante d’entrepreneurs. La fondation d’ATRIA, et son succès, sont une réponse directe à l’émulation d’une métropole dont le capital humain et entrepreneurial se développe à un rythme générant d’importantes demandes en termes d’accélérateurs de projets, via de nouvelles plateformes telles que la nôtre. L’incubation du journal PUBLIC s’inscrit dans le prolongement naturel des missions d’ATRIA, tournées vers la réussite d’initiatives interculturelles.

 

QU'EST CE QUE ATRIA?

Aline Rutily AR - ATRIA est une communauté unique de porteurs de projets innovants issus de différents secteurs : entrepreneurs, dirigeants de think tank, d’associations, designers, écrivains, producteurs de cinéma, journalistes, experts etc. Ils ont pour caractéristiques communes d’être des leaders et des décideurs dans leur domaine d’une part et d’avoir une forte volonté d’innover d’autre part. Nous accueillons par ailleurs de nombreux artistes et autres profils issus des industries créatives, en partenariat avec la Splendens Factory d’AdrienMoisson.

Mon associé Charles Peronnin et moisélectionnons les membres de cettecommunauté sur la base de propositions avancées par les membresexistants et les autresmembres de l’équipe. Nous animonscettecommunautéet nous enassurons le bon fonctionnement.

Charles Peronnin CP - Un tiers de nos membres viennent de l’et ranger et la quasi intégralité de notre communauté est tournée vers l’international dans ses projets.

ATRIA fonctionne avec un système d’abonnement mensuel qui permet d’avoir accès à la plate-forme de contacts mais aussi à un ensemble de services très importants pour les membres de notre communauté. Ainsi, nous offrons aux membres d’ATRIA un ensemble de services de conseil pour les affaires comme par exemple le support à la recherche de nouveaux clients, le conseil en communication ou en marketing, surtout l’organisation de rendez-vous dans les meilleures conditions entre les membres de notre cercle etc. D’autres services comme les services de traduction ou le tech concierge sont assurés par des partenaires sélectionnés par nos soins.

Une partie de notre activité consiste également à organiser de nombreux événements autour de personnalités de premier plan (candidats aux élections présidentielles, investisseurs internationaux, éditorialistes ou entrepreneurs à succès étrangers de passage à Paris, écrivains étrangers de passage à Paris, chefs étoilés etc.) pour permettre de multiplier les occasions de rencontres entre nos membres.

Pourquoi avoir choisi Paris pour lancer ATRIA ?

AR  - Mon associé et moi venons de parcours très différents. J’ai travaillé quinze ans dans l’innovation, je suis diplômée de l’ESSEC et de la Harvard Business School. Récemment j’ai accompagné des entrepreneurs dans leur développement international dans le cadre d’une société que j’ai fondée en 2009. Après six années passées à voyager à travers le monde j’ai décidé de passer plus de temps à Paris. J’ai rencontré des personnes extraordinairement innovantes et créatives et j’ai ressenti chez eux une énergie forte tournée vers l’international. J’ai eu le désir de monter une plate-forme de contacts  triés sur le volet pour faciliter l’expansion internationale et les « connections » des personnes extraordinaires que je rencontrais. A Paris il existait de nombreux incubateurs pour les start-up issues du secteur tech mais il me semblait qu’il manquait un accélérateur de projets pour les talents confirmés en recherche d’innovation ou d’expansion internationale. J’ai décidé de mettre mon réseau construit au fil des années au service de la construction de cette plate-forme.

CP –Suivant une formation d’architecte à Londres j’ai eu la chance ensuite de travailler aux cotes de trois des plus prestigieux architectes de notre temps entre Londres et Rotterdam. C’est a la suite d’un mastère en immobilier à Columbia, que j’ai quitté les cabinets d’architecture car j’étais attiré par le métier de mes clients, les promoteurs immobiliers. J’ai ensuite travaillé sur un projet très ambitieux de tours mixtes à la Défense pendant trois ans. Tout au long de mes expériences j’observais avec intérêt que les modes de travail étaient en profonde mutation et que la flexibilité du lieu de travail, l’aspect communautaire et collaboratif prenaient une ampleur fondamentale dans les usages. Comme Aline, j’ai été frappé par le potentiel créatif et innovant de Paris ainsi qu’un renouveau grandissant du potentiel de cette métropole sur la scène mondiale. Apres avoir passe 20 ans à l’étranger, j’ai ressenti l’envie de participer plus activement à cette effervescence en créant ATRIA qui permet au jour d’hui à tous les porteurs de projets de la communauté de travailler beaucoup plus efficacement tout en créant une plateforme très engagée vers l’international.

Quel est votre rôle dans le développement de PUBLIC JOURNAL en Europe ?

AR  -Lorsque nous avons rencontré Matthew, nous avons immédiatement soutenu la démarche de PUBLIC JOURNAL. Le Design nous parait être un élément central des sociétés modernes. Nous le ressentons totalement à ATRIA où nous aidons nos membres à « designer » leurs projet sen permanence. Nous avons souhaité faciliter le lancement de PUBLIC JOURNAL en Europe et l’accompagner dès que Matthew nous a présenté son ambition et nous avons donc assuré « l’incubation » et la coordination de ce numéro de PUBLIC MAGAZINE dédié à Paris, à titre gracieux.

CP – Les synergies entre le message porte par PUBLIC et les axes de développement des membres d’ATRIA sont évidentes. L’engagement de PUBLIC Journal à mettre en lumière le design entant que qu’outil au service de l’intérêt public, et non pas une fin ensoi, nous a séduit.  D’autre part la publication de Matthew permet de donner une voix à des projets d’exception et leurs créateurs. PUBLIC prends ainsi le pouls du ‘public interest design’ : un mouvement puissant dont le sujet est un des axes forts développés par un grand nombre de membres de notre communauté. Ainsi nous avons choisi d’apporter tout notre soutien au développement de PUBLIC en Europe en cherchant à apporter des solutions de visibilité, apport de contenu, mais aussi de partenariats.

Quelle est votre définition du Design et de son rôle dans la société ?

AR  - Pour moi le Design est une philosophie. C’est un état d’esprit d’efficacité mélangé avec une forte conscience de l’importance du bien public. C’est pour moi la capacité à créer des réponses efficaces, esthétiques, socialement utiles et  reproductibles à des problématiques nouvelles.  Cela s’applique aussi bien à la façon dont on s’habille qu’à la façon dont on aménage le lieu où on accueille ses collaborateurs qu’à la façon dont on résout un problème commercial…

CP -C‘est un texte de Paul Virilio qui très tôt m’a fait prendre conscience que le meilleur design est parfois celui qui est le moins visible, car en étant si efficace, et si parfaitement en symbiose avec sa fonction et son environnement, il tend à ne plus apparaître comme un accomplissement à part entière, mais plutôt une extension naturelle d’un environnement (ou d’un outil) qui nous dessert. Le design n’est pas une profession mais une manière d’aborder les problématiques, quelque soit leur échelle et leur contexte, avec un esprit agile, un sens aigu de l’observation (assimiler les composantes de son environnement, et en particulier ses atouts et besoins), couplé a une recherche de perfection. Le design est le produit d’une recherche constante d’efficacité et d’innovation :l’outil principal du créateur. Le porteur de projet, l’entrepreneur - celui qui à son échelle façon ne l’évolution de notre société et participe activement à sa croissance – n’a d’autre outil plus précieux que son talent de designer.

Comments

comments