La Revolution du Design

caption for the image 2

Images: Alexia Barlier

Edward est le PDG et le fondateur d’une entreprise de technologie basée entre Paris et L.A. Sa compagnie, Stample, offre une plate-forme qui permet aux particuliers et aux entreprises de construire leurs propres moteurs de recherche personnalisés en fonction des sources d’information choisies par l’utilisateur. Edward parle du rôle du design comme un outil infiniment puissant pour l’optimisation qui, dans le XXIème siècle a le potentiel de contribuer à l’élimination des déchets.

Il y a 15 ans, alors que je n’étais encore qu’étudiant en économie et environnement, je fus dérangé par un fait étrange : lorsque nous mesurions la valeur ajoutée, nous considérions le prix auquel un produit ou un service est vendu moins le coût de toutes les ressources nécessaires pour créer et livrer. Toutefois, nous négligions le fait qu'il existe deux différents types de ressources : celles qui sont limitées en quantité et celles qui ne le sont pas. Lorsque nous utilisons une ressource renouvelable ou une ressource illimitée, nous dépensons une partie du capital de notre planète. Autrement dit, nous sommes en train de brûler notre capital initial et nous avançons sur une pente dangereuse.

Il y a des cas où les ressources non-renouvelables sont nécessaires pour créer de la valeur, principalement dans le secteur du design. Un concepteur peut appréhender un défi de conception sans utiliser de ressources supplémentaires tout en améliorant la conception du produit ou du procédé. Nous devons enseigner à nos politiciens et aux populations l'incroyable potentiel de la conception : nous pouvons accomplir plus en utilisant moins de ressources et en transformant les idées initiales afin d’améliorer des produits et/ou des procédés.

"Les concepteurs sont au coeur de cette révolution"

Feedback, le mot le plus important du monde

Notre plus grande réalisation en tant qu'espèce est notre interdépendance. Comme l’explique Clay Shirky, un érudit d’Internet, " les groupes sont bons", et nous obtenons de bien meilleurs résultats ensemble que séparément. Toutefois, lors de la conception des groupes, nous devons tenir compte de l'opinion de chacun. Les concepteurs travaillent au sein de la réalité et la réalité se construit à travers un contexte : les technologies disponibles, les envies de la population, leurs comportements. Afin d'inventer de meilleurs systèmes, un concepteur doit travailler avec une vaste gamme de contraintes et de possibilités. La première étape est d'identifier ces contraintes et ces possibilités, un processus que certains praticiens appellent la perception. Dans notre monde en mutation rapide, ce processus devient de plus en plus essentiel. Les entreprises sont douées pour détecter les besoins des utilisateurs et les Feedbacks permettent l'amélioration en continue des services qui progressent de plus en plus rapidement, éclipsant souvent la concurrence. Les concepteurs sont au coeur de cette révolution.

Les réseaux sociaux et la préservation des connaissances

Essayer de comprendre le monde dans lequel nous vivons n'est pas une mince affaire, mais c’est ce que chacun d’entre nous entreprend de faire chaque jour. Dans un monde en perpétuelle évolution, cela est toujours plus difficile. Alors beaucoup d'entre nous comptent sur les réseaux sociaux comme principale source d'information. Toutefois, comme l'a éloquemment expliqué le blogueur Mark Manson, les réseaux cherchent à attirer et "dans l'économie de l'attention, les gens se dirigent vers l'extrémisme, (car) la modération et la raison deviennent trop fastidieuses et ennuyeuses".

Il y a quelques années, je me suis rendu compte que bien qu’Internet nous offre un accès presque gratuit, à presque toutes les connaissances du monde, il est un frein à notre développement personnel, précisément pour les raisons mentionnées ci-dessus. Je pensais qu’Internet était en train de devenir une géante industrie de l’information, qui nous maintient perpétuellement connecté et, je dirais même, dans un état de confusion permanente. Cette réalisation m'a conduit à lancer Stample, une plateforme qui tend à préserver les connaissances, que mon équipe et moi avons élaborée de ces dernières années. La vision est simple :

Alors que nous dépensons tant de temps à surfer sur Internet pour faire des recherches simples, mais dans l’attente du contenu pertinent, pourquoi ne pas mutualiser nos efforts?

Certaine personne le font par le biais de réseaux sociaux, mais leurs posts sont souvent perdus dans le flot perpétuel de publications, à cause des puissances algorithmes de pertinence des réseaux sociaux, qui ne rendent que très rarement les posts sérieux visibles. Nous avons décidé de ré-imaginer une bibliothèque comme un endroit où les gens collaborent à la collecte de contenus intelligent, décident exactement comment partager et publier ces informations, de sorte à construire leur propre moteur de recherche de très bonne qualité. Stample est une bibliothèque pour le contenu que vous - et les personnes en qui vous avez confiance - voulez garder, référencer et partager.

Inventer sa propre règle.

Cette expression est le titre d'une incroyable leçon de Bret Victor, UX designer (designer d’expérience utilisateur). Son discours est une invitation à se concentrer sur les premiers principes et à opposer notre comportement à nos idées, comme marin et sa boussole. Le problème, aujourd’hui,  est qu’Internet est presque entièrement construit autour de la publicité. Chaque réseau social est conçu pour nous rendre quelque peu dépendants, ainsi, nous consacrons de plus en plus de temps à regarder les annonces. La publicité n'est pas une mauvaise chose en soi, mais utilisé en tant que moteur de conception, il crée une impartialité dangereuse que les services exploitent. Il génère une culture de dépendance numérique, qui zappe l'immense potentiel d'Internet comme un outil de développement personnel et professionnel.

Je ne pense pas que nous ne devrions pas avoir à utiliser ad-block (bloqueur de publicité) pour avoir une bonne expérience sur Internet. Les publicités devraient être plutôt une option lorsque nous voulons découvrir de nouveaux produits ou services. Nous pouvons obtenir des résultats surprenants en remplaçant la dépendance par la confiance comme première règle dans la gestion de nos services en ligne. Lorsque les gens se sentent respectés, ils sont plus susceptibles d'agir de manière respectueuse à l'égard d'autrui. En utilisant une ressource illimitée lors de la conception d'Internet, nous pouvons aider les gens à s'épanouir, à accélérer l'innovation et à améliorer nos vies, sans préjudice pour notre environnement.

Comments

comments